Comprendre le triangle d’exposition

triangle d'exposition

Tu te promènes par un soir d’hiver à New York, tu es dans une ruelle piétonne. Il y a quelques flocons de neige qui tombent sur le sol. La ville est illuminée à l’approche des fêtes de Noël.

L’atmosphère a quelque chose de magique, tu veux immortaliser le moment…Tu sors ton appareil, tu shoot, et là… ta photo est toute floue. Pourquoi ?

triangle d'exposition

Si tu n’as pas idée du pourquoi, c’est que tu ne maîtrises pas encore le triangle d’exposition. Mais pas de panique, après cet article tu seras rodé dans le domaine.

Si tu n’as jamais entendu parler de l’exposition, laisse-moi t’expliquer concrètement qu’est-ce que c’est. 

Le triangle d’exposition c’est quoi et à quoi ça sert ? 

L’exposition est une partie un peu technique. Il s’agit de maîtriser et de comprendre trois paramètres de ton appareil photo. 

Mais ils sont primordiaux, donc il est vraiment nécessaire que tu les comprennes si tu veux progresser. Ne t’inquiètes pas, je vais essayer d’être le plus clair possible dans mes explications, sans rendre ça barbant.

Pour faire simple l’exposition c’est l’art de capturer la lumière. ( c’est beau dis comme ça non ? )

via GIPHY

Il faut que tu gardes en tête que tout le talent du photographe et la réussite d’une photo vont dépendre de la qualité de la lumière de celle-ci.

Autant te dire que l’exposition est la base la plus importante à maîtriser de l’appareil  photo. D’ailleurs si je ne devais en retenir qu’une, je prendrai celle-ci.

Comme je le dis toujours : l’exposition pour un photographe c’est l’équivalent de savoir se servir d’un couteau pour un cuisinier.

En gros si tu réussis à capturer la lumière comme tu le désires, tu auras réussi 70 % de ta photo. Plutôt pas mal non ?

Comment maitriser le triangle exposition ?

Donc maintenant que tu as compris l’importance de maîtriser l’exposition, on va voir comment maîtriser sa capture. Le but est que ça devienne un jeu pour toi afin que tu puisses réaliser les photos comme tu les imagines. 

Tu verras, avec un peu d’entraînement et de pratique sur le terrain, cela deviendra un automatisme et tu n’y penseras même plus. 

C’est parti pour l’explication un peu technique, que le fun commence !

via GIPHY

En gros, la maitrise de l’exposition repose sur trois paramètres principaux que l’on nomme le triangle d’exposition. Ce triangle est composé tout d’abord des ISO , de l’ouverture et enfin de la vitesse

Aucun de ces paramètres n’est d’indépendant, les trois sont liés. D’où le nom “triangle d’exposition”. 

Si tu modifies l’un des paramètres, tu vas influencer sur un autre. Donc, il très important que tu maîtrises et comprennent les trois, c’est un ensemble. Désolé, pas le choix.

Tu vas retrouver et contrôler ces trois paramètres directement sur ton appareil. Je te dirais comment un peu plus loin.

Je sais, ça a l’air dur et chiant dit comme ça, mais crois-moi pas tant que ça et l’on s’y fait vite !

Pas trop largué jusqu’ici ? Non ? Continuons alors ! 

Découvrons ensemble les 3 paramètres du triangle à connaitre !

Maintenant on va voir ce qu’est le triangle d’exposition, ce qui le compose et comment toucher à ses réglages.

ISO

Les iso qu’est-ce que c’est ?

Pour faire simple les iso représentent la sensibilité de ton appareil, un peu à la manière de la sensibilité d’un œil humain. Plus il est sensible, plus il sera ébloui par la lumière forte.

Imagine que tu es resté toute la matinée dans ta chambre, dans le noir. Il est midi, le soleil est haut dans le ciel. Tu ouvres les rideaux pour ouvrir ta fenêtre, et là, le soleil te brûle les yeux.

via GIPHY

Tu connais cette sensation, j’imagine. C’est pareil pour ton appareil photo.

Tu as justement le contrôle sur cette sensibilité. Tu vas donc devoir apprendre à l’adapter en fonction de la situation, pour ne pas brûler ses petits yeux.

Comment les utiliser ?

C’est très simple à comprendre, tu vas voir.

Plus il y a de la lumière forte, plus les ISO utilisés devront être bas. Par exemple en plein soleil, tes ISO devront être au minimum.

Mais à l’inverse plus la lumière est faible, plus la sensibilité ISO devrait être élevé. En intérieur, tes ISO devront être augmentés.

Pour récapituler, plus il y a de lumière, plus les iso doivent être bas. Moins il y a de lumière plus les iso devront être élevés.  Facile, non ? Si tu veux en savoir plus sur les ISO ça se passe ici.

Comment ils expriment ?

Généralement leur valeur débute à 100 (en fonction de ton appareil). Et elle double à chaque augmentation.

 C’est-à-dire que tu vas trouver des iso qui commenceront à 100 puis 200, 400, 800 etc..

Triangle d'exposition
Un exemple du paramétrage des ISO

Attention il est important de noter que plus la valeur des tes ISO sera élevée, plus le grain (appelée bruit numérique) de ta photo sera élevé. Tu perds donc en qualité, donc ne fais pas n’importe quoi.

Triangle d'exposition
Voilà un petit exemple de la dégradation ISO

L’OUVERTURE

L’ouverture qu’est-ce que c’est ?

Le deuxième paramètre du triangle d’exposition est l’ouverture. L’ouverture a deux rôles très importants sur ta photographie.

Le premier c’est d’avoir un impact direct sur le flou d’arrière-plan. Tu as peut-être aussi déjà entendu parler de bokeh. C’est la même chose. Plus ton ouverture est grande, plus ton flou d’arrière-plan sera prononcé. Plus elle est petite, plus l’arrière-plan sera net. 

TRIANGLE EXPOSITION
Le focus est sur moi , et l’arrière plan est flou. Voila un Bokeh pour que tu comprenne mieu !
triangle d'exposition
Ici j’ai utilisé une ouverture F.9 pour avoir une scène plutôt nette

Et le second c’est d’avoir un impact direct sur la lumière, en contrôlant le diaphragme, qu’on va voir juste en dessous. Notes juste que plus l’ouverture est grande, plus la lumière rentre et vice versa. Donc moins tu auras besoin d’ISO élevé, pour obtenir la même exposition.

triangle d exposition
triangle d exposition

Tu commences à comprendre la logique du triangle d’exposition? Chaque facteur impacte l’autre.

En bref retiens que plus l’ouverture est grande, plus la photo est lumineuse, et vice versa. 

Comprendre le diaphragme: 

Pour garder l’exemple du rideau, le diaphragme a pour rôle de choisir la largeur d’ouverture des rideaux, et donc de laisser passer plus ou moins de lumière dans la pièce.

C’est pareil avec ton boitier, le diaphragme aura pour rôle de filtrer la lumière qui va rentrer dans l’appareil en s’ouvrant plus ou moins grand.

triangle d'exposition
Je te laisses les imaginer comme tu veux !

Comment s’exprime l’ouverture ?

L’ouverture s’exprime sur ton appareil par la valeur :  F/ x  (le x est un chiffre, par exemple F/1.8). Généralement elle se situe entre F/1.7 et F/22, pour la majorité des cas.

Retiens bien ce qui va suivre : 

Le cas de l’ouverture est un peu spécial dans la photo et confond souvent les nouveaux photographes.

Tu pourrais penser que la valeur F/16 est plus grande que la valeur F/1.7. (ça serait logique). Mais ce n’est pas le cas, c’est bien la valeur F/1.7 qui est la plus grande. Il s’agit d’une équation en fait, 1/4 est plus petit que 1/2. Ah la magie des math !

En fait l’ouverture est inversée, c’est-à-dire que plus le chiffre indiqué est petit, plus l’ouverture est grande. Et inversement.

Ce schéma va t’aider à y voir plus clair ! Le F2,8 laisse passer plus de lumière que le F22. Dis toi juste que les chiffre sont inversé : Petit chiffre = grande ouverture.

Comment la modifier ?

Le paramétrage d’ouverture est un peu différent des deux autres. 

La plage d’ouverture maximum et minimum dépend de ton objectif. 

Par exemple, un objectif destiné au portrait va avoir tendance à avoir une très grande ouverture, par exemple f/1.7, car on recherche souvent un joli bokeh ( flou d’arrière plan)

Alors qu’à l’inverse, pour un objectif grand-angle, pour le paysage, on aura tendance à avoir une ouverture plus petite, par exemple un f/11. Parce que dans ce cas, on ne cherche pas faire des bokeh, mais plutôt à capturer l’ensemble du paysage et à avoir une photo nette.

Sur ton objectif tu peux voir son ouverture maximal. Sur celui ci il est égal à F 3.5. Mais il varie sur chaque objectif

Tu peux le modifier sur le mode A, qui est le mode à la priorité d’ouverture ( mode recommandé dans 80% des cas ).

Ou le mode M, mode manuel, où tu as le contrôle sur le triangle d’exposition au complet.

La Vitesse

La vitesse qu’est-ce que c’est ?

Alors dernier point que l’on va attaquer ensemble.

Pour garder notre exemple de tout à l’heure sur le rideau, ce paramètre représente la vitesse à laquelle tu ouvres et ferme le rideau.

Tu contrôles directement l’obturateur ( On va le voir juste ensuite )

Plus le rideau est ouvert longtemps, plus la lumière entrera dans ta photo. Tu peux monter jusqu’à plusieurs secondes voir minutes, ce qui donne des effets très créatifs. C’est le principe de la pose longue.

TRIANGLE D'exposition
Un petit exemple de ce que tu peux faire avec une vitesse lente. Ici une vitesse de 1/4

Alors qu’à l’inverse plus le rideau se ferme rapidement moins la lumière entre. Mais cela te permettra de figer des mouvements rapides d’un sujet, comme une voiture en mouvement, un vélo lancé à pleine vitesse, etc…

Ici une vitesse de 1/50 pour figer les runners en mouvement.

Comprendre l’obturateur: 

Tu as déjà entendu ce fameux “ CLIC “ en prenant une photo un jour ?  Hé bien c’est l’ obturateur qui se referme ! 

L’obturateur est un composant de ton boîtier, qui permet de réguler l’entrée de la lumière. C’est exactement comme un rideau, qui permet de bloquer la lumière dans une chambre. 

En gros, l’obturateur est le rideau de ton appareil photo, et tes paramétrages influent directement sur lui et le temps qu’il reste ouvert.Pour maîtriser l’exposition, ton rôle est donc de connaître la durée idéale de l’ouverture du rideau. Si tu veux en apprendre davantage sur la vitesse j’en ai fait un article ici

via GIPHY

Comment modifier la vitesse ?

Tu as le contrôle sur la vitesse dans 2 mode.

Le mode S qui est le mode avec la priorité sur la vitesse. 

Il est  intéressant à utiliser quand le sujet que tu veux prendre nécessite une prise de vue rapide.  Ou bien une prise de vue lente, pour des effets créatifs, ou des besoins de lumière.

Ou avec mode M qui représente le mode manuel où tu as le contrôle sur les trois composants du triangle d’exposition.

Comment elle s’ exprime ?

La vitesse s’exprime sur le tableau de bord de ton appareil , en millieme de seconde.

Généralement de 1/4000 pour le plus rapide ( en fonction des appareils) et jusqu’a des valeurs en “60. Ici le “ représente les secondes .

Un exemple de comment s’exprime la vitesse sur ton boitier.

Au delà de ce temps, tu dois passer par des modes spéciaux, destinés à la pose longue. Mais on l’abordera sur un article dédié.

Bon si tu es arrivée jusqu’ici, félicitations ! Tu as peut-être un peu mal à la tête avec toutes ses explications.

C’est normal, c’est une partie  très technique, je te conseille de la relire plus tard, pour bien l’assimiler.

Mais comme je te l’ai dit tout à l’heure c’est un point essentiel pour comprendre et s’améliorer en photo, sans  celui-ci, tu ne pourras pas progresser.

Si tu as des questions, où que je n’aie pas été assez clair sur un point, n’hésite pas à me demander en commentaire.

Je te fais 2 petits cas en dessous pour que tout cela te semble plus clair, avec des exemples concrets afin que tu puisses mieux visualiser.

Cas pratique pour que tu comprennes mieux.

La photo de nuit

Triangle d'exposition

Tu te promènes par un soir d’hiver dans une très belle ville , tu es dans une ruelle passante . Il y’a quelques flocons de neige qui tombe sur sol. La ville est illuminée à l’approche des fêtes de Noël. 

L’atmosphère a quelque chose de magique, tu veux immortaliser le moment…Tu sors ton appareil, tu shoot  et là… ta photo est tout flou. Pourquoi ?

Si tu as saisi la logique du triangle d’exposition,  tu devrais avoir un début de réponses maintenant ! 

Il peut y avoir plusieurs cas de figure , qui expliquent la photo floue:

  •   Tes iso étaient trop bas. Ton appareil à compenser, avec une vitesse plus lente pour capturer plus de lumière. À main levée, sur une vitesse trop lente, il est impossible d’avoir une photo nette. Si la pose est en dessous de 1/10, tu vas devoir songer à trouver un trépied, ou un endroit pour poser ton appareil pour avoir une photo nette.
  • L’ouverture était trop petite. Le diaphragme fait rentrer moins de lumière comme il est moins ouvert. Alors oui, la photo est nette dans son ensemble, mais manque de lumière. Conséquence, ton appareil va chercher la lumière avec une vitesse lente, comme ci-dessus.

Comme je suis sympa, je te donne aussi quelques options qui évitent ce problème. Mais je pense que tu as compris la logique !

  • Augmenter les ISO en fonction de luminosité de la scène, tu iras chercher dans les 800, après tout dépend de la luminosité, je le redis ( Éclairage urbain … ) 
  • Utilisé une vitesse lente est une des meilleures options pour faire rentrée de la lumière. C’est ce qui est le responsable de la photo floue.
  • Utiliser la plus grande ouverture proposée par ton appareil, afin de capturer un maximum de lumière.
  • Mixer tous ses paramètres ensemble pour réaliser la photo que l’on veut faire, plutôt que s’adapter aux contraintes.

Cela va te permettre de pallier à certain problème de grain important, ou de floue de mouvement, c’est le principe du triangle. 

Photo dans La journée

Triangle d'exposition

Maintenant cas inverse. 

Tu te promènes avec une amie sur une grande place charmante, par une journée printanière. Il fait beau, le soleil brille haut dans le ciel. Tu veux prendre une photo portrait d’elle, avec cette place en arrière le fond.

Elle se met en place, lance son plus beau sourire, la lumière est superbe… Tu sors ton appareil, tu shoot  et là… la photo est très blanche. Elle est surexposée. 

Pourquoi ?

Alors cette fois, tu vois le problème ? Trop de lumière est rentrée dans ton capteur. Ce qui a pour effet de brûler ta photo.

Il peut y avoir plusieurs cas de figure , qui expliquent la photo brûlée. 

  • Tes iso étaient trop haut. La sensibilité du capteur à la lumière était trop importante.
  • Ta vitesse était trop lente. Le temps de pose étant trop long, trop de lumière est rentrée dans ton appareil d’un coup.  Pense à utiliser des vitesses rapides quand la lumière est trop forte.
  • L’ouverture était trop grande. Si tu es en plein soleil, tu vas devoir compenser avec une ouverture plus petite, pour limiter l’entrée de la lumière. Si tu n’as pas besoin de beaucoup de lumière dans ta chambre, tu n’ouvres pas le rideau au maximum, pas vrai ? Pareil pour la photo.

Pour pallier à ce genre de situation, maintenant que tu maîtrises l’exposition voici quelques solutions :

  • Mettre tes ISO au minimum, tu as besoin d’une sensibilité minimale. Vise les ISO 100. Mon conseil, en plein soleil, garde les iso le plus possible.
  • Augmenter la vitesse. Tourne-toi vers des vitesses rapides. Jongle pour que ta photo soit correctement exposée, sans être brûlée, ni trop sombre. N’hésite pas à faire quelques tests avant de faire la photo que tu veux.
  • Diminue ton ouverture ( c’est a dire de choisir un F/ x , plus grand , c’est inverser, rappel toi. ) Essaie de rester sur une ouverture proche des F/9.

On viens de faire le tour avec le triangle d’exposition ! C’était long, mais si tu lis ces lignes, c’est que tu as réussi à arriver au bout. Bravo pour ta détermination !

J’espère que c’était clair pour toi ! Si ce n’est pas le cas, que tu as une question, tu veux revenir sur un point, ou tous simplement tu as aimer, n’hésites pas à venir en commentaire! 😀 

Comprendre le triangle d’exposition
  • Retour en haut
    >